Virgin offre des congés illimités à ses salariés

"Si cela se passe aussi bien que l'on s'y attend, nous encouragerons toutes nos filiales à suivre le même modèle, ce qui sera incroyablement excitant à observer", affirme Richard Branson.

« Si cela se passe aussi bien que l’on s’y attend, nous encouragerons toutes nos filiales à suivre le même modèle, ce qui sera incroyablement excitant à observer », affirme Richard Branson. (Crédits : Reuters)

A l’image du quotidien « La Tribune », la presse française et internationale ont largement relayé cette nouvelle prise de position de Richard Branson, le charismatique PDG du Groupe Virgin.

Pourquoi cette prise de position ?
Peut-être parce que le rapport au temps des nouvelles générations n’est pas le même que pour leurs ainés ?
Et parce que les nouvelles technologies de l’information et de la communication permettent de rester connecté à son travail… en dehors des horaires de travail.
Toujours est-il que cela permet de nourrir la réflexion sur de nouvelles approches de management.

Le patron du groupe britannique déclare dans son dernier livre avoir introduit, au profit des salariés des sociétés mères américaines et britanniques, une politique déjà adoptée par Netflix. Elle permet aux employés de s’absenter quand et aussi longtemps qu’ils le souhaitent.

« Le travail flexible a complètement modifié comment, où et quand chacun de nous travaille. Si travailler de 9h à 17h n’est donc plus d’actualité, alors pourquoi les congés annuels seraient toujours limités? »

C’est la question que se pose le célèbre patron de Virgin Richard Branson dans son dernier livre (The Virgin Way, duquel il publie un extrait sur son blog). Mais elle n’est que purement rhétorique, puisqu’il affirme y avoir déjà apporté sa réponse, en offrant des congés illimités aux salariés des sociétés mères du groupe Virgin basées aux États-Unis et au Royaume-Uni -pays où, note Richard Branson, « les règles en la matière peuvent être particulièrement draconiennes ».

La patron de Virgin n’exclut d’ailleurs pas d’étendre ensuite l’initiative :

« Si cela se passe aussi bien que l’on s’y attend, nous encouragerons toutes nos filiales à suivre le même modèle, ce qui sera incroyablement excitant à observer », affirme-t-il.

Pas d’autorisation ni de trace

Concrètement, les salariés concernés pourront donc s’absenter « quand ils veulent et aussi longtemps qu’ils le souhaitent »: quelques heures, une journée, une semaine, un mois… Il ne devront demander aucune autorisation et personne ne sera tenu de compter les journées non travaillées.

Seule condition: être sûrs à 100% de pouvoir néanmoins tenir les délais de leurs projets et de ne pas nuire par leur absence aux affaires, et donc à leur carrière.

Une voie tracée par Netflix

beach-bus-holiday-1106Richard Branson admet que l’idée n’est pas nouvelle. Au contraire, il déclare vouloir appliquer exactement la même politique déjà adoptée par Netflix, et dont il aurait appris l’existence grâce à un article du Telegraph qui lui aurait été envoyé par sa fille.

Chez Netflix, l’initiative avait été portée par un nombre croissant de salariés faisant observer que si la société ne tenait pas compte des heures travaillées sur leur temps libre par des employés de plus en plus connectés, elle n’aurait pas non plus dû comptabiliser leurs vacances, explique le Telegraph. Le site de streaming payant américain –qui vient de débarquer en France– avait accueilli positivement la remarque et changé de politique, sans que son succès commercial n’en souffre.

Une innovation aussi « intelligente » que « simple »

Dans un document de 128 pages publié en 2009 (« Reference Guide on our Freedom & Responsibility Culture« ), elle expliquait:

« Nous devrions nous concentrer sur ce que les gens accomplissent, et non pas sur le nombre d’heures ou de jours travaillés. Comme nous n’appliquons pas des horaires ‘de 9h à 17h’, nous n’avons pas besoin de règles en matière de congés. »

Une initiative qui, selon Richard Branson, est l’une des plus « intelligentes » et « simples »jamais adoptées: ce qui, à son sens, définit les meilleures innovations.

Retrouvez l’intégralité de l’article sur le site « wwwlatribune.fr« 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*